Nathalie Gousset
Psychothérapie Sophrologie Hypnose IMO/EMDR
 

Nathalie Gousset, Psychothérapie Sophrologie Hypnose IMO/EMDR

06 82 38 41 63
9 rue des Cochardières, 37230 Fondettes
Nathalie Gousset
Psychothérapie Sophrologie Hypnose IMO/EMDR

Définitions : qui sont tous ces "psy" ?

Les différences entre un psychiatre, un psychologue, un psychanalyste, un psychothérapeute et un psychopraticien

Le psychiatre

est un médecin spécialisé comme le chirurgien ou le cardiologue. De par sa formation, il est spécialisé dans les troubles mentaux graves. Parce qu’il est médecin, le psychiatre peut prescrire des médicaments. Seules ses consultations pourront être remboursées par la sécurité sociale.

Le psychologue

n’est pas médecin, il ne peut pas prescrire, mais a suivi une formation à l’université en psychologie. La formation intègre de nombreux courants qui couvrent tous les champs de la psychologie : cognitive, psychanalytique, comportementaliste, génétique... Il s’oriente selon ses choix et affinités vers l’un ou l’autre de ces courants.

Le psychanalyste

utilise une approche psychanalytique Freudienne ou Lacanienne.

Il peut être médecin, psychologue ou pas. La psychanalyse est par nature un travail de longue haleine puisqu’elle propose une exploration de l'inconscient. La cure analytique s'effectue en général sur un divan.

Le psychothérapeute

est le titre que peuvent porter depuis 2010, psychiatre, psychologue et psychanalyste, personnes ayant un diplôme universitaire bac+5 après avoir fait un stage de 4 mois en institution.

Le praticien en psychothérapie ou le psychopraticien

a été formé dans une école privée à un enseignement théorique et pratique de psychothérapie et qualifié. Il n’a pas le titre de psychothérapeute qui est réglementé depuis 2010 (décret du 20 mai 2010, loi Accoyer).

Depuis cette loi, les syndicats professionnels de la psychothérapie ont créé ce titre de psychopraticien ou praticien en psychothérapie en le définissant selon 5 critères :

· Avoir une formation initiale spécialisée et approfondie
· Être reconnu par ses pairs
· Être supervisé régulièrement, c’est-à-dire poursuivre un travail de réflexion sur sa propre pratique professionnelle, prendre du recul par rapport aux situations rencontrées en cabinet pour élaborer des réponses adaptées
· Respecter un code de déontologie (ensemble de règles et devoirs qui régissent une profession)
· Avoir effectué un travail sur soi approfondi

Les patients ont donc le choix entre ces 5 identités. Le tout est avant tout, d’établir un contrat de confiance.

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Institut Cassiopée

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.